Story Map : un guide complet pour comprendre et mettre en place le User Story Mapping

Le Story Mapping est une technique essentielle en agilité pour construire un produit de qualité. Cet atelier collaboratif vous aide à visualiser la globalité de votre projet à travers l’expérience utilisateur. C’est une boussole pour les équipes Agile, une carte qui révèle non seulement où nous allons, mais aussi comment nous y allons, en s’appuyant sur le récit des utilisateurs (User Stories) pour tracer le chemin.

Dans cet article détaillé, nous allons aborder les différentes étapes pour organiser un atelier de Story Mapping. On vous expliquera comment utiliser un template Miro pour faciliter l’atelier. On pourra aussi vous expliquer le fonctionnement d’une Story Map sur Jira avec le plugin TeamRhythm d’Easy Agile. 

Nous explorerons également les avantages et les pièges à éviter lors de l’utilisation de cette approche, pour vous permettre de l’adopter avec confiance dans vos projets. Préparez-vous à déployer le potentiel du Story Mapping pour transformer votre vision en réalité.

La Story Map est une représentation visuelle de votre backlog sur deux axes. L’axe horizontal représente le parcours utilisateur (ou customer journey ou Usecase), tandis que l’axe vertical liste les User Stories associées à chaque étape de ce parcours.

Avant de plonger dans cet atelier collaboratif, une étude approfondie des Personas est essentielle pour assurer que le produit répondra aux besoins réels des utilisateurs.

Image guide pour comprendre le User Story Map l'atelier Agile

L'Importance du User Story Mapping

La Story Mapping est vital pour :

  • Visualiser les interactions des utilisateurs avec le produit.
  • Assurer que toutes les fonctionnalités prévues répondent à un besoin utilisateur réel.
  • Prioriser le développement en fonction de l’impact sur l’expérience utilisateur.
  • Permet de créer des roadmaps visuelles basées sur les activités utilisateurs.
  • Identifier les dépendances entre les User Stories et les différentes étapes du parcours utilisateur.

La Story Mapping est essentielle pour structurer vos sprints et planifier vos livraisons. Cet outil facilite aussi la mise en place de Minimum Viable Product (MVP).

Comment Organiser un Workshop de Story Mapping

Étape 0: Prérequis

En prérequis, il est primordial d’identifier qui sont vos utilisateurs – les Personas – et de comprendre leurs motivations, leurs comportements et leurs objectifs.

Étape 1: Introduction au Workshop (5 minutes)

L’introduction est un moment crucial pour instaurer le bon climat. Commencez par présenter l’agenda de l’atelier, soulignez son importance et exposez clairement les objectifs. Il est crucial que tous les membres de l’équipe comprennent le pourquoi et le comment de cet exercice. Vous pouvez également prendre ce moment pour attribuer des rôles spécifiques, comme celui de modérateur ou de time-keeper, pour maintenir l’atelier sur la bonne voie.

Étape 2: Élaboration du Parcours Client (40 minutes)

Durant cette phase, chaque participant contribue à l’identification des grandes étapes du parcours utilisateur en utilisant un flux narratif (je m’inscris, je visite le catalogue, je passe commande…). Utilisez des post-its pour chaque étape et placez-les sur l’axe horizontal de votre tableau.

Par exemple dans le Story Map ci-dessous (en cyan) vous retrouverez les fonctionnalités principales d’une solution d’emailing tels que Gmail ou Outlook.

Si nécessaire, regroupez les parcours utilisateurs similaires ou complémentaires en activités plus larges. Par exemple, les actions “s’authentifier” et “s’inscrire”,  peuvent appartenir à une activité globale telle que “Gestion du compte utilisateur”.

Fréquemment sur Jira, ou d’autres outils de management visuel, on parlera d’Epic (épopée) ou de Feature (Fonctionnalité) pour ces activités utilisateurs identifiées sur cet axe horizontal.

Exemple de User Story Mapping bien formulée sur un post-it sur un board draft.io
Exemple de User Story Map sur Draft.io

Étape 3: Complétion du Story Map (60 minutes)

Après avoir défini les grandes étapes (les Epics) il est temps de les décomposer en éléments plus petits qu’on appelle les User Stories. Celles-ci sont placées sur l’axe vertical sous chaque Epic. Il est essentiel que l’équipe collabore sur ce point pour assurer que chaque user story soit alignée avec l’Epopée correspondante. C’est également le moment idéal pour identifier les dépendances entre les User Stories.

Étape 4: Priorisation Macro des Fonctionnalités (15 minutes)

La priorisation est l’étape où vous déterminez ce qui doit être développé en premier pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs et des parties prenantes. Créez des axes horizontaux supplémentaires sous vos user stories pour représenter différentes versions du produit ou des sprints. On appelle ces axes horizontaux des “Swimlanes” (Couloirs) sur Jira.

 Ensuite, déplacez vos post-its Dans ces Swimlanes pour indiquer leur niveau de priorité. Ainsi plus la User Story est haute dans l’axe vertical, plus elle devra être livrée dans les Sprints ou les versions les plus proches.

L’équipe doit collaborer étroitement ici pour s’assurer que les user stories les plus critiques sont développées en premier, tout en tenant compte des dépendances et des ressources disponibles.

Découvrez nos techniques de priorisation de Product backlog dans cette rubrique de notre blog : Les meilleures techniques de priorisation.

Utilisez un template Miro pour créer une Story Map

Miro offre une variété de templates pour faciliter le Story Mapping. Vous pouvez personnaliser ces templates selon vos besoins et même les partager avec votre équipe pour une collaboration en temps réel.

Template de Story Map sur Miro avec des éléments interactifs
Cliquez sur l'image pour utiliser le template Miro gratuit de User Story Map

Tutoriel Jira avec TeamRhythm d'Easy Agile

Sur Jira, le plugin le plus populaire permettant de mettre en place une User Story Map s’appelle TeamRythm développé par Easy Agile. Ce plugin est payant, il faut donc se rapprocher de votre département des achats ou votre management avant de le rajouter sur votre instance Jira.

Les Éléments de Base à retenir

  • Epics à l’Horizontale: Ces éléments majeurs représentent les grandes étapes ou fonctionnalités du produit.

  • User Stories et Tâches à la verticale: Ce sont les tâches spécifiques nécessaires pour compléter chaque Epic.

Configuration Avancée

  • Swimlanes: Utilisez les swimlanes pour organiser vos sprints de manière plus efficace.

  • Filtrage: Utilisez des composants Jira ou des Quickfilters pour personnaliser votre vue.

Sans trop rentrez dans les détails, Team Rythm donne accès à une documentation très riche et des tutoriels vidéos complets, dont voici un petit extrait sur Youtube :

Si vous êtes nouveau sur Jira, nous vous proposons un tutoriel rapide dans cet article : Tutoriel : Les 5 actions de base sur Jira.

Avantages et Inconvénients du User Story Mapping

Avantages

  • Meilleure Visualisation du Produit : Le Story Mapping offre une vue d’ensemble du produit, aidant ainsi l’équipe à comprendre la vision globale.

  • Collaboration Améliorée : Comme il s’agit d’un exercice d’équipe, le Story Mapping renforce la communication et la collaboration entre les membres.

  • Planification Efficace du MVP : Il aide à identifier les fonctionnalités essentielles pour le Minimum Viable Product, rendant ainsi la planification des sprints plus facile et plus efficace.

Inconvénients

  • Peut être Chronophage : Selon la complexité du produit, le Story Mapping peut prendre beaucoup de temps.

  • Risque de Dérive : Si mal géré, les discussions peuvent dériver, rendant l’atelier moins productif.

Anti-Patterns à Éviter

  • Ignorer les Commentaires de l’Équipe: Le Story Mapping est un exercice collaboratif. Ignorer les contributions des membres de l’équipe peut entraîner une Story Map incomplète ou mal alignée.

  • Ne pas Mettre à Jour la Story Map: Une Story Map est un document vivant qui doit être mis à jour régulièrement pour refléter les changements dans le produit ou la stratégie.

  • Sous-estimer l’Importance des User Stories Secondaires: Toutes les User Stories ont leur importance. Ignorer les moins prioritaires peut avoir un impact sur la qualité du produit final.

Story Mapping en action - vue d'ensemble du parcours utilisateur

Tuto : comment rédiger une User Story ?

Après avoir établi la structure de votre Story Map, l’étape suivante consiste à mieux rédiger et enrichir les User Stories qui vont peupler votre carte. Une User Story est une description concise et claire d’une fonctionnalité du point de vue de l’utilisateur final. Voici les étapes pour rédiger une User Story efficace :

1. Identifier l’Utilisateur

Chaque User Story commence par un persona, qui est le personnage représentatif de vos utilisateurs finaux. Il est donc nécessaire de bien identifiez qui est l’utilisateur qui bénéficiera de la fonctionnalité.

2. Définir le Besoin

Décrivez le besoin ou le problème que la fonctionnalité va résoudre pour l’utilisateur. Cela vous aide à rester centré sur la valeur ajoutée de la fonctionnalité.

3. Préciser l’Action

Détaillez l’action que l’utilisateur va entreprendre ou la fonctionnalité qu’il va utiliser pour répondre à son besoin.

4. Clarifier la Valeur apportée par la User Story

Expliquez le bénéfice ou la valeur que l’utilisateur obtiendra en utilisant cette fonctionnalité. Cela donne un aperçu de l’importance de la User Story.

Le template classique de User Story suit ce format :

En tant que : [persona/utilisateur]

Je veux : [action ou fonctionnalité]

Afin de : [valeur ou bénéfice]

Exemple :

  • En tant qu‘acheteur en ligne, je veux pouvoir filtrer les produits par catégorie, afin de trouver plus rapidement ce que je cherche.

5. Appliquer les Critères d’Acceptation

Les critères d’acceptation sont des conditions spécifiques qui doivent être remplies pour que la User Story soit considérée comme terminée. Ils assurent que tous les aspects nécessaires de la User Story sont couverts et clairement compris par l’équipe.

6. Révision et Affinement

Une fois la User Story écrite, revoyez-la plus tard avec l’équipe et les parties prenantes pour vous assurer qu’elle est claire, concise et qu’elle comprend tous les aspects nécessaires.

En suivant ces étapes, vous pouvez rédiger des User Stories qui seront les éléments constitutifs de votre produit, garantissant que chaque fonctionnalité est bien pensée et alignée sur les besoins des utilisateurs.

Conclusion

Le Story Mapping est une méthode structurée qui, bien exécutée, peut considérablement améliorer la manière dont les équipes Agile comprennent et répondent aux besoins de leurs utilisateurs. En commençant par les personas et en progressant à travers les parcours utilisateurs jusqu’aux User Stories spécifiques, votre projet gagnera en clarté, en focus et en valeur pour l’utilisateur final.

Cette publication est également disponible en : Anglais

Partager sur :

Nos derniers articles :

Devenez Agile Master Certifié

Prix : 59,99€ HT

Note : 

4,7/5

Certification Agile Master : Valable à vie, au tarif le plus attractif. Multipliez vos chances avec des tentatives illimitées. Faites la différence dans un marché en pleine évolution.

Partagez cet article !

LinkedIn
Facebook
Twitter
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

D'autres articles à lire :

Picture of Ahmed BEN SALEM

Ahmed BEN SALEM

Fortement impliqué dans les méthodologies Agile, j’ai occupé les rôles de Scrum Master, Product Owner et Release Train Engineer pour des projets SAFe, Scrum et DevOps. Mon approche se concentre sur l’humain et la collaboration des parties prenantes, créant ainsi des environnements propices à l’innovation et à la performance.

Depuis 2016, j’ai mené avec succès plusieurs projets de développement de logiciels en Agile, pour des entreprises de toutes tailles, y compris le Groupe BPCE, Orange et PSA. Ma solide expérience en méthodologies Agile, notamment en Scrum et en SAFe, m’a permis de travailler avec des équipes multiculturelles venant de divers pays tels que les États-Unis, l’Inde, le Vietnam et le Maroc.