Mes clients me demandent souvent comment hiérarchiser les fonctionnalités (Epics ou User Stories) dans une organisation SAFe. Je réponds souvent le Weighted Shortest Job First – également appelée WSJF. Il m’arrive aussi de conseiller cette méthode pour d’autres projets agiles n’utilisant pas le SAFe. La méthode WSJF peut sembler compliquée à première vue. Démystifions-la dans cet article.

Weighted Shortest Job First (WSJF) est une méthode mathématique qui permet la priorisation pour séquencer des tâches telles que des Epics ou des fonctionnalités (mais pourrait également être utilisée pour prioriser des éléments de backlog plus petits) afin de maximiser la valeurs des fonctionnalités délivrées par l’équipe Scrum.

Cette méthode est particulièrement utile lorsque :

  • Il y a beaucoup de Stakeholders (parties prenantes) pour une équipe Scrum.
  • Lorsque la planification se déroule au niveau Epic et que plusieurs équipes travaillent pour un même produit dans une organisation SAFe.
  • Lorsqu’une équipe travaille sur différents flux de produits avec un ou plusieurs Product Owners pour chaque produit. (Je n’adhère pas du tout à ce genre de fonctionnement, car contraire aux règles Scrum. Mais je rencontre fréquemment la situation où une seule équipe travailler sur plusieurs produits en parallèle).
 

Les prérequis

Afin de tirer le maximum de bénéfices de la mise en œuvre de cette technique de priorisation, l’accompagnement d’un Coach ou d’un Scrum Master expérimenté est préconisé au moins lors de la première fois.

Quelques prérequis sont à prendre en compte avant de réaliser cet exercice :

  • Bien préparer en amont le premier atelier pour introduire cette méthode de priorisation. D’où la nécessité d’accompagnement d’un Coach Agile ou d’un Scrum Master.
  • Inviter les parties prenantes (Stackholders), Product Managers et Product Owners qui vont utiliser cette méthode de priorisation dans les prochaines itérations. Ils doivent comprendre cette méthode pour pouvoir mieux l’expliquer aux équipes Scrum et l’appliquer dans leurs rituels de Backlog Refinement.
  • Explication claire au collectif en amont de l’atelier du contexte au regard duquel la priorisation doit être réalisée (enjeux du thème stratégique par exemple).

Comment se calcule le WSJF ?

Dans la philosophie du Lean utilisée dans SAFe toute fonctionnalité non livrée à temps engendre un coût. Ce coût est appelé le Cost of Delay. , l’objectif est donc de minimiser ce coût pour augmenter notre efficacité et livrer le maximum de valeur à l’issue d’une itération.

WSJF est donc un outil qui permet, à travers une formule facile, de déterminer un chiffre représentant le bon compromis entre la valeur qu’apportera la fonctionnalité si on la livre et le temps que l’on prendra à la développer.

Le calcul du WSJF prend en compte les critères ci-dessous. On utilisera pour tous ces indicateurs une notation suivant une suite de Fibonacci par ordre croissant:

  • User-Business Value : C’est une valeur relative qui exprime la valeur métier de la fonctionnalité. il est important de s’assurer que la valeur métier choisie pour chaque fonctionnalité est estimée  par rapport aux autres. Ainsi les Stakeholders  estiment la valeur Business pour chacune des fonctionnalités et ne choisissent pas simplement le nombre le plus élevé possible. 
  • Time Criticality : Ce critère indique à quel point une fonctionnalité  est critique. Existe-t-il une échéance externe ou interne critique ? Ou y a-t-il des jalons sur le chemin critique qui seront impactés si cette fonctionnalité est retardée ? S’agit-il d’une exigence légale avec une date d’échéance spécifique ? Plus la valeur de cet indicateur est grande plus la fonctionnalité est critique pour e produit.
  • Risk Reduction or Opportunity Enablement: Détermine si cette fonctionnalité réduit le risque ou facilite le développement d’autres fonctionnalités par la suite. La fonctionnalité atténue-t-elle un risque (par exemple, éviter la panne d’un Data Center) ? Ou permet elle une nouvelle opportunité commerciale (par exemple, l’entrée sur un nouveau marché) ?
  • Job Size : Taille de la fonctionnalité/activité à développer/faire. On parle aussi d’effort. Cette valeur peut être estimée par l’équipe de développement ou de réalisation de l’activité.

Par définition la formule du WSJF est la suivante:
WSJF = Cost of Delay / Job Size 

Cost Of Delay : Le coût du retard est égal à l’addition des trois valeurs : User-Business Value + Time Criticality + Risk Reduction and/or Opportunity Enablement

D’où la formule : 

formule de calcul du WSJF en SAFE pour équipe Scrum

Ainsi, plus le WSJF a une valeur importante, plus la fonctionnalité pourra être priorisée dans le Backlog produit.

illustration WSJF priorisation

Avantages de la méthode WSJF

  • Favorise la complétude et la cohérence du Backlog. Les parties prenantes peuvent s’attendre à des résultats fiables et prévisibles avec cette méthode de hiérarchisation du Backlog. Car l’équipe de développement sera focus sur les fonctionnalités qui apportent le plus de valeur à l’entreprise.
  • Apporte clarté et compréhension. WSJF est un excellent outil pour que les équipes soient alignés sur les priorités et les objectifs à atteindre. Le modèle apporte de la clarté en identifiant les éléments spécifiques qui doivent être traités en premier et fournit des informations claires sur la façon dont la décision de hiérarchisation a été prise.
  • Prend en compte les contraintes technologiques et les efforts de mise en œuvre. Cette technique de hiérarchisation prend en compte non seulement le coût du retard (valeur, mais aussi la criticité temporelle et la réduction des risques), mais prend également en compte l’aspect technique. Il nous indique (en termes relatifs) à quel point le développement de chaque fonctionnalité serait difficile et long.
  • Se concentre sur l’augmentation du retour sur investissement tout en utilisant efficacement les ressources humaines (donc adapté aux organisations aux ressources limitées).
retrospective avoir du feedback survey par le Scrum Master en safe Agile inspection et adaptation

Inconvénients de la méthode WSJF

  • Des calculs chronophages. C’est l’un des principaux problèmes de la méthode de hiérarchisation WSJF. Si un Product Owner a des centaines d’éléments de backlog (par exemple pour un produit mature), alors il doit passer beaucoup de temps à les hiérarchiser en utilisant cette méthode. Il faut également du temps pour estimer les valeurs (bien que relatives) pour chacune des composantes de WSJF.
  • Inhibe les (grands) projets/initiatives complexes. Si le Business Owner a une bonne idée de fonctionnalité qui apporterai de la valeur au produit, mais que les calculs du WSJF n’affichent pas un score élevé pour se hisser en tête de liste, sa mise en œuvre sera très certainement reportée à une étape ultérieure. Cela rend la méthode un peu restrictive dans la mise en œuvre d’idées commerciales considérables et à long terme. Dans l’ensemble, à l’instar de la méthode Value vs Effort, nous pouvons dire que la méthode WSJF priorise les gains courts termes par rapport aux projets volumineux et donc chronophages.
  • La somme des estimations relatives de différents paramètres peut parfois conduire à des résultats non optimaux. L’utilisation d’échelles relatives plutôt que de nombres absolus évite une précision inutile et a tendance à être plus facile à estimer pour les gens. Mais peut introduire des erreurs dans la priorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *